En ce mois de septembre 2018, à Namur, les traditionnelles « Fêtes de Wallonie » seront placées, du samedi 08 au lundi 17, sous le thème d’un « Retour aux Sources », les  organisateurs citant Edgar Morinphylosophe et sociologue français, dans « Amour, Poésie, Sagese » : « La vraie nouveauté naît toujours d’un retour aux sources »

Ainsi après un long partenariat avec « RTL-TVI », c’est la « RTBF » qui redevient, comme autrefois, le partenaire privilégié des « Fêtes de Wallonie », avec la particularité d’avoir déposé son dossier conjointement avec le « C.C.W. » (« Comité Central de Wallonie »),  fondateur de ces fêtes, depuis bientôt un siècle, sous l’impulsion, en 1923, de François Bovesse (1890-1944/ancien Ministre de la Justice, avant de devenir, en 1937, Gouverneur de la Province de Namurjusqu’à son assassinat par les rexistes), à qui un hommage sera rendu, dans le jardin du « Palais Provincial », le lundi 10, à 18h15.

Wallonie Bovesse

Hommage à François Bovesse

Ensuite, à 20h, à l’Athénée Royal, dans la salle de l’ancien Lycée, le « CCQN » (« Collège des Comités de Quartiers de Namur ») nous invitera à assister à la représentation théâtrale de l’asbl « Isolat » : « J’ai rencontré un Héros » (mise en scène de Matthieu Collard, avec Simon Fiasse et deux marionnetistes, Evelyne Olivier et Thierry Van den Eynde), ce spectacle abordant, avec humour et sensibilité, une série de thématiques autour de la « Grande Guerre » : le déclenchement du conflit, la vie dans les tranchées, les raports entre les belligérants... L’entrée est gratuite, mais la réservation est  obligatoire : resaspectacle1418@gmail.com… Et, qui sait, le samedi 15 ou le dimanche 16, vous croiserez, peut-être, « Louis le Poilu », manipulé par Simon Fiasse, sa première apparition, à Namur, datant d’il y a dix ans, au Cimetière de Belgrade

Wallonie ©Olivier-Calicisléger

 

« J’ai rencontré un Héros », avec « Louis le Poilu » (c) Olivier-Calicisléger

Lors de la conférence de presse, au « Théâtre Royal », le Président du « C.C.W. »Eric Adam, déclara : « Si à un certain moment, les concerts ont pris le pas sur l’image de la fête, le ‘C.C.W.’ est heureux aujourd’hui d’avoir maintenu son cap et de pouvoir à nouveau déployer ses valeurs. C’est là un juste retour à l’équilibre entre la tradition, le devoir de mémoire et les spectacles. Je reprendrai les mots de notre bourgmestre, Maxime Prévot : ‘Si les Namurois ont le sens de la fête, ils aiment aussi une fête qui a du sens’ « .

Et de continuer en ces mots : « C’est bien ce retour d’une co-production entre la ‘RTBF’ et le ‘CCW’, pour les trois années à venir, qui sera, j’en suis convaincu, la valeur ajoutée pour nos ‘Fêtes de Wallonie’. Ensemble, nous voulons mettre en avant nos racines, notre  histoire et notre patrimoine culturel. C’est pour nous ‘le vrai sens de la fête’, une alchimie bien typique qui plait à Namur et aux Namurois. Le ‘CCW’, comme la ‘RTBF’, veulent aller vers des fêtes inclusives, des fêtes où chaque citoyen y trouve place à un moment où à un autre. Vous l’aurez compris, je vous annonce le retour aux fondamentaux : Folklore et Culture, Mémoire et Traditions, Identité et Terroir wallon,  Ambiance   et Convivialité, à la hauteur du rang de Namur Capitale. Telles seront nos ‘Fêtes de Wallonie’ 2018 ! »

Bien sûr, si des concerts sont prévus, tant sur la Place d’Armes que sur la Place St.-Aubain, organisés par le « CCW », ainsi que 250 concerts présentés par le « CCQN », sur 18 podiums, plus que jamais, les enfants seront à l’honneur, notamment grâce à l’intervention de Vincent Pagé, notre bien connu facteur-acteur, qui, comme l’année dernière, compte bien mettre le feu sur la Place d’Armes, lors de l’ « Ecole buissonnière du p’tit Francwes »,  le vendredi 15, de 14h30 à 15h30, animera une « Boum » exceptionnelle,  faisant danser nos enfantschantant des refrains connus et rereprenant quelques éléments de chorégraphie connus du jeune public ou aisés à apprendre…

Wallonie Pagé hilare

Un Vincent Pagé omniprésent

A nouveau, ce même Vincent Pagé sera l’animateur de l’instructive « Route des Plaques et du Patrimoine », qui, connaissant chaque année plus de succès, partira de l’ « Athénée Royal », le samedi 08, à 15h. Arrivés au « Jardin du Mayeur », nous assisterons à la remise du « Prix du Commerçant namurois » au négociant en vins Graffé-Lecocq, actif à Namur depuis 1879, et dont les caves se trouvent sous la Cathédrale et dans les anciens tunnels des tramways de la Citadelle

Mais revenons à Vincent Pagé, omniprésent cette année, ce dynamique et sympathique acteur, nous offrira aussi, aussi, son « seul en scène », présenté en Avignon, en juillet dernier, co-écrit par le cinéaste namurois Xavier Diskeuve« Tronches de Vie », qui connu un immense succès lors de ses représentations au « Théâtre Jardin Passion », son spectacle étant programmé ce même  samedi 08, à 20h15, au « Palais des Congrès », à l’issue de la cérémonie de la « Remise de la Gaillarde  d’Argent » à l’asbl « Brocante de Temploux », un moment important des  « Fêtes deWallonie », programmée à 20h30. A noter que pour ces deux événements successifs, il convient de réserver sa place auprès du « CCW ».

Cette « Gaillarde d’Argent » est décernée, depuis 1928, par le « CCW » à ceux qui, tout en ayant un ancrage namurois, ont illustré les mérites de la Wallonie, la gaillarde, elle-même, étant cette petite fleur champêtre qui servit d’emblême aux révolutionnaires de septembre1830, avant de devenir, près d’un siècle plus tard, l’emblème officiel floral de la WallonieRouge, en son centre, et jaune, à l’extrémité de ses pétales, elle rappelle indubitablement les couleurs du drapeau wallon.

Wallonie Gaillarde naturelle

La « Gaillarde », Emblème officiel floral de la Wallonie

Autre moment très important, celui de la mémoire, avec le dimanche 16, à 11h, l’émouvante Cérémonie du Souvenir, au Cimetière de Belgrade, durant laquelle le « CCW » a tenu à reforcer, cette année, l’implication des enfants des écoles de la Ville de Namur. La Maîtresse de Cérémonie sera Virginie Pierre, comédienne des  « Baladins  du Miroir », alors que nous aurons, pour orateurBernard Devosdélégué général aux droits de l’enfantà Bruxelles et en Wallonie, qui axera son intervention sur la première guerre mondialeépisode marquant de notre Histoire. Quant au côté musical, il sera confié, entre le Palais et le Cimetière, à l’ « Harmonie royale de Mellet », fondée en 1893, puis, durant la Cérémonie, à la « Musique royale de la Police de Namur », des interventions de l’ensemble vocal « Saltaris » étant prévues.

Dès 09h, un petit-déjeuner sera offert au « Palais Provincial », d’où s’élanbrera, à 10h, le  cortège vers le Cimetière. Après un retour en autocars, une conviviale réception sera offerte, à l’issue des discours officiels du GouverneurDenis Matten, du Député-PrésidentJean-Marc Van Espen, et du Président du Conseil ProvincialLuc Delire.

Ce même « Palais provincial », deviendra, avec l’appui de plusieurs artisans, le « Palais des Enfants », de 15h à 18h, accueillant les familles, au départ de son jardin, sous le thème de « Manger sein, manger malin et amusez-vous bien ». Les enfants et leurs parents pourront découvrir une ruche et déguster du miel, savoir combien de morceaux de sucre comprend leur alimentation quotidienne, faire un semi de salade de blé, se remémorer la pyramide alimentaire, participer à un jeu interactif sur l’alimentation à travers le monde, fabriquer un smoothie en pédalant sur un vélo, réaliser des brochettes de fruits, déguster différents produits, … une bière du « Domaine provincial de  Chevetogne » étant proposées aux adultes accompagnant leurs enfants, … qui pourront quitter le Palais avec une photo souvenir, en étant grimés, le groupe musical « La Crapaude » ayant égayé leur visite.

Wallonie Molon Moncrabeau

La « Royale Moncrabeau » fêtant son 175ième Anniversaire

Dans le même temps, dès 14h, face au Palais, sur la Place St.-Aubain, sept groupes folkloriques se succéderont, dont la « Royale Moncabeau » et ses « 40 Molons », une société « chantante », fêtant son 175ième anniversaire, puisque fondée en 1843, qui conjugue le plaisir et la charité, les Molons récoltant nos petites pièces de monnaie, afin de pouvoir aider les plus démunis.

Après quelque danses interprétées par la « Frairie royale des Masuis et Cotelis jambois », viendra le moment tant attendu opposant les Avresses (aux échasses en blanc et rouge) aux Mélans (en jaune et noir), les Echasseurs (Echassiers namurois) étant en activité depuis plus de 600 ans, ce qui justifie pleinement leur souhait d’être repris sur la liste du « Patrimoine immatériel mondial de l’UNESCO ». Dans cet espoir, ils viennent de se doter d’un hymne en 4 refrains et 3 couplets, composé par des membres, enfants et adultes, des « Jolies Notes ». Il sera interprété à 16h30, en première mondiale, avant leur renommé « Combat de l’Echasse d’Or », un « Combat de l’Echasse de Bois » s’étant déroulé la veille, le samedi 15, à 16h, sur la Place du Théâtre, en clôture d’un cortège folklorique dans les rues du Centre-Ville.

Wallonie Clefs Maxime

Remise des Clefs des 12 Quartiers par le Bourgmestre, Maxime Prévot

Ayant fêté ses 30 ans d’existence, en 2017, le « CCQN », présidé par Etienne Dethier, ouvrira les présentes « Fêtes de Wallonie », dans le « Jardin du Mayeur », le samedi 8, à 09h30, le Bourgmestre, Maxime Prévot, remettant les clefs de leurs quartiers à leurs 12 Présidents, … un moment des plus convivials

Ensuite, à 10h45, devant l’Hôtel de Ville, accompagné d’un discours d’Eric AdamPrésident du « CCW », viendra le lever des couleurs wallonnes, … un « Retour aux Sources », ce moment officiel ayant été abandonné depuis quelques années…

A 11h30, nous nous rendrons devant le N° 54 de la rue de Bruxelles, où une plaque sera dévoilée, en hommage à José Grévisse, co-fondateur, en 1987, du « CCQN » et fondateur, en 1982, du « Quartier des Trieux Latins » et, en 1996, de la « Confrérie du Peket de  Namur et de ses Escargots ».

Si les enfants seront à l’honneur, en 2018, notamment, encore, dans la rue St.-Nicolas, le dimanche 16, de 14h à 18h, avec plus de 25 jeux d’antan, en bois, présentés par les Quartiers des Arsouilles et des Ponts Spaleux, les seniors ne seront pas oubliés, puisque, ensemble, le « CCW »et le « CCQN » offriront un « Goûter des Cheveux blancs », le  mercredi 12, à 14h, à la « Maison d’Harscamp », dont les résidents seront, aussi, invités par le « CCQN », sur la Place de l’Ange, le vendredi 14, à 14h30. Par ailleurs, un petit-déjeuner sera offert aux seniors, sur la Place d’Armes, le samedi 15, à 09h, sous les airs d’accordéon d’Erika.

A noter que pour confirmer les rapports cordiaux existant entre le « CCW » et le « CCQD », ce dernier remettra son 16ième « Grognon d’Or » au premier nommé, l’un des lauréats de ce prix ayant été les « Croq’ Noires », que nous pourrons croiser, les samedi 15, dimanche 16 et lundi 17, dès 15h, déambulant dans les rues du Vieux Namur, nous offrant leur répertoire de Jazz « New Orleans » et « Dixieland ».

Le samedi 15, ainsi que le dimanche 16, de 15h à 17h, dans le Quartier do Vi Nameur, sur la Place du Québec, chacun pourra s’initier à danser le tango, tandis qu’une maquilleuse attendra nos « petites frimousses » pour les transformer en « Batman », pirate, princesse, tigre, …

… Et pour reprendre des forces, dans ce même quartier, du vendredi 14 au lundi 17, dès 12h (le vendredi, dès 18h), à l’ « Eschole des Poves », rue Rupplémont, nous pourrons goûter aux spécialités culinaires régionales, telles avisances, dispoûyes, djotes, …, préparées par l’ « ITCA » (« Institut des Techniques et des Commerces Agro Alimentaires »), de Suarlée.

Dans le « Jardin du Mayeur », ce même « CCQN » , nous invitera,  le vendredi 14, à 18h, à l’inauguration, animée par la « Fanfare Royale de l’Union de Faulx-les-Tombes », de son 7ième « Village wallon des Saveurs », par le Ministre-Président de la Wallonie, Willy Borsu, le Ministre wallon de l’Agriculture, René Collin, le Président du Parlement wallon, André Antoine, les autorités communales et provinciales, emmenées par le Bourgmestre et le Gouverneur, en présence du Maire de Givet et de représentants des Communautés de Communes Ardenne Rives de Meuse et Charleville/Sedan en Ardenne.

Wallonie Escargots

Une Spécialité namuroise au « Village wallon des Saveurs »

A 20h30, le podium de ce « Village wallon des Saveurs » accueillera les « Brack Brothers », composé de cinq musiciens, dont trois frères, alors que chacun pourra se laisser tenter par de nombreuses spécialités gustatives wallonnes, des escargots « petits-gris » de la « Ferme du Vieux Tilleul », de Bierwart, à une « bruzziflette » créée par « Le Temps d’un Fromage » ou, du « Gré des Bouches », un « durum wallon » (fricassée de pommes-de-terre au lard, parfumée à l’estragon, servie sur une crêpe de maïs, avec sauce au fromage)…

Et comme, cette année, les liqueurs et eaux de vie seront à l’honneur, notons, à côté de nombreuses brasseries artisanales, la présence, à consommer avec modération, du « Pastis de Marcel », obtenu d’une macération d’anis étoilé, d’anis vert, de fenouill et de réglisse, rehaussée d’une subtile pointe, à la belge, de … cuberdon, à moins que nous ne nous laisions tenter par les « Mirelys » de Jennifer, des cocktails pailletés, aux reflets magiques, ou le « Gin de Binche« , marqué par la finesse de l’orange sanguine

A noter que si ces moments de plaisir seront, aussi, présents, les samedi 15 et dimanche 16, dès 11h, le « CCQN » et la Province de Namur, via son Service du Patrimoine culturel, ont tenu, en cette année 2018, à évoquer, un siècle plus tard, en quinze panneaux, l’ « Echo des Villages Martyres », « l’histoire de la destruction de nos villages, du meurtre de nos civils », comme l’écrivait le chanoine Jean Schmitz, co-auteur de synthèses relatives à l’histoire de l’invasion allemande dans les Provinces de Luxembourg et de Namur… Un indispensable devoir de mémoire, trois villes de la Province de Namur, sur sept belges, ayant été reconnues comme martyres : Andenne, Dinant et Sambreville.

Le samedi 15, à 11h, en ce même lieu, en présence de nombreux Ambassadeurs, nous sommes tous conviés à écouter le discours du Bourgmestre, Maxime Prévot, alors que les autres discours officiels seront prononcés au « Théâtre Royal », sur invitation de la Wallonie.

Wallonie walloniades

Aux « Walloniades » (c) « La Meuse »

Dans le même temps, les populaires Walloniades auront pour cadre, dès 13h30, la Place St.-Aubain, nous présentant des jeux d’autrefois, tels courses en brouettes ou en sac, tirs à la corde ou assensions au mats de cocagne, … Quant au feu d’artifice, offert par la Wallonie, il sera, comme chaque année, tiré de la Citadelle.

Ce même samedi 15, à 20h, programmés par le « CCQN », les « Beatles » seront de retour, sur le nouveau podium de la Place de l’Ange, grâce au groupe « Abbey Road », qui s’est déjà produit en Allemagne, en France, aux Pays-Bas, au Portugal, au Royaume-Uni, en Suisse, … Seul le bassiste Yves Leloup étant présent depuis leur premier concert, en 1988, il sera accompagné par le batteur Christian Willems, ainsi que par les guitarites Corentin Simon et Jonathan Viroux.

Wallonie Abbey Road

Le dimanche 16, dès 14h, sur ce même podium, le « CCQN » nous invite à encourger les six finalistes, dont trois s’exprimeront en français, du 5ième « Concours des Jeunes Talents », doté de prix offerts par la Ville de Namur.

Jacques Brel, décédé il y a pratiquement 40 ans, le 09 octobre 1978, sera, lui aussi, présent, chanté par le Namurois Pascal Deman, le vendredi 14, à 21h, dans le Quartier du Crasset.

Déjà bien entammées, depuis le samedi 08, les « Fêtes de Wallonie » connaîtront leur  ouverture officielle, sur la Place d’Armes, le jeudi 13, à 19h, après un prélude musical  proposé par  « Stban »,  dès 18h30, un verre de l’amitié étant offert vers 20h30. Et dès le vendredi 14, à partir de 12h, « Nameur-li-Glote » (« Namur la Grourmande ») nous propose ses spécialités wallonnes, mais aussi, du poulet au Maroilles, en clin d’oeil à nos amis du Nord de la France

Wallonie Logo Oui Oui Oui

Quand à la journée de clôture, traditionnellement vécue entre Namurois, elle se déroulera le lundi 18, avec deux événements importants qui auront pour cadre le Quartier des  Arsouilles, à proximité du Pont des Ardennes, avec, à 10h, la messe en wallon, célébrée en l’église St.-Jean, organisée par le « CCW », et, en soirée, une organisation du « CCQN », l’ « Enterrement de l’Arsouille » (à 17h30, la « mise en bière », à 19h, le départ du cortège, encadré par la « Fanfare de Dongelberg », et à 21h, la crémation festive sur la Place Courtenay).

 

Ainsi, alors que ces « Fêtes de Walonie » se termineront par une joyeuse farandole autour d’un bûcher, n’oublions pas ce qu’écrit Etienne Dethier, Président du « CCQN » : « Les Quartiers, avec leurs 300 bénévoles et un millier d’artistes, défendent leurs diversités et leurs différences qui font de nos fêtes ce qu’elles sont : des fêtes pour tous, ouvertes à tous et, surtout, des fêtes populaires. »

Wallonie L'Arsouille

L’ « Enterrement de l’Arsouille », en Clôture des Fêtes

Programme complet sur : https://www.fetesdewallonie.be.

« Bonnes Fiesses a Tortos » !

Yves Calbert.

Publicités

Fêtes de Wallonie, à Namur, du 08 au 17 Septembre

Image